Présentation

16 mar
16/mar/2018

Présentation

deux noms de femmes aux destins exceptionnels pour nommer la Tour D et son amphi

La direction de l’INSA Lyon a sollicité ses personnels et étudiants en février dernier pour baptiser la Tour D et son amphithéâtre dans lequel sont logés le département Génie Mécanique, et une plateforme de TP destinée à l’usage du département GEN, Génie Energétique et Environnement. 

Le résultat des votes a été dévoilé à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.

jacqueline_ferrandJacqueline FERRAND (1918-2014) Mathématicienne a été choisie pour la Tour D
En 1939, Jacqueline Ferrand devient l’une des premières femmes agrégées de mathématiques en France. Elle travaille à l’École Normale Supérieure de Sèvres, où elle est chargée notamment de développer l’enseignement des mathématiques pour les jeunes filles, afin de l’amener au même niveau que celui des garçons. Elle rédige des dizaines de publications, principalement en analyse et en géométrie. À presque 80 ans, en 1996, elle parvient à démontrer le théorème qui répond à la question de Lichnérowicz.

clemence_augustine_royer.Clémence Augustine ROYER (1830-1902) Philosophe et Scientifique a été choisie pour l'amphithéâtre
À la mort de son père, alors qu’elle n’a que 19 ans, Clémence Royer doit travailler comme gouvernante. En autodidacte, elle commence alors à apprendre l’anthropologie, la biologie ou la philosophie à partir des ouvrages qu’elle trouve dans les bibliothèques de ses employeurs. Figure du féminisme, elle se bat pour l’instruction des femmes. C’est à elle que l’on doit la première traduction en français de L’Origine des espèces de Charles Darwin en 1862. Le 17 novembre 1900, elle est décorée de la Légion d’Honneur.

En savoir plus sur le bâtiment
« Nous avons fait le choix de réaliser un bâti avec de grands panneaux de béton de couleur pierre, qui rappellent les pignons des bâtiments d’origine de l’INSA » explique Nicolas Gaillard, directeur adjoint en charge du développement durable et du patrimoine. Toiture végétalisée, éclairage LED, système de tri des déchets dans les couloirs, infiltration des eaux pluviales et amphi de verdure en extérieur sont les particularités de cette tour, qui bénéficie d’une importante visibilité à l’entrée du campus.

C’est dans ce même bâtiment qu’a été créé un amphithéâtre de 124 places (120 + 4 places pour les personnes à mobilité réduite), certainement le plus avant-gardiste du campus. « Dans le cadre du 1% artistique, nous avons lancé un appel d’offres et recruté une designer, Matali Crasset, pour travailler sur cet amphi. Elle a choisi de construire sa proposition autour de luminaires et d’un environnement d’inspiration végétale » précise Nicolas Gaillard.